Modélisation d’un système de maîtrise des risques liées à la sous-traitance : Un cas dans l’industrie Française Nucléaire - PASTEL - Thèses en ligne de ParisTech Access content directly
Theses Year : 2021

Modélisation d’un système de maîtrise des risques liées à la sous-traitance : Un cas dans l’industrie Française Nucléaire

Modeling of Subcontracting-related Risk Management Control System : A Case Study in the French Nuclear Industry

Abstract

This dissertation provides an in-depth comprehension of how the French Alternative Energies and Atomic Energy Commission (CEA) can design efficient and effective Management Control Systems (MCS) that fit to the specific characteristics of their Facilities, to avert and mitigate risk associated with quasi-integration subcontracting in the Nuclear Sector. The CEA is a government entity in France’s Nuclear Energy Sector that subcontracts a percentage of their work to subcontractors.This research focuses on Management Control Systems (MCS) and more specifically the formal and informal control mechanisms used in risk and safety management of quasi-integration subcontracting at the CEA. Subcontracting has proven strategic and economic advantages but may expose both parties to a great deal of risk (Das and Teng 1999, 2001), which could lead to opportunistic exploitation (Langfield-Smith and Smith, 2003). A combination of MCS has been proposed in Inter-Organizational Control Literature (IOR) and Enterprise Risk Management (ERM) Literature to prevent and mitigate these risks. However, due to the specific industrial context of the CEA, the MCS proposed in the literature have legal implications and operational limitations for several reasons: firstly as CEA Managers are unable to continuously monitor and observe subcontractors, and secondly as these MCS do not suffice to ensure optimal safety behaviours. The study of the MCS via a “package approach” (Malmi and Brown, 2008) permits the understanding of how different control elements support and reinforce each other throughout the CEA’s Risk Management practices. Additionally, this study identifies safety leadership, and the Empowerment Leadership Factors (Arnold et al., 2000) as additional elements that enhance safety behaviours beyond the scope of intra-organizational and inter-organizational MCS and Risk Management practices. This study proposes a systemic approach to Risk Management and Safety Management, underpinned by systems thinking through an Ago-antagonistic (AA) model, that applies principles of Empowerment Leadership to reinforce risk prevention by overcoming the limits of MCS. This systemic approach consists of integrating safety leadership practices to the design, implement and balance of a series of MCS adapted to “fit” to the specific contingency factors of each Facility (Chenhall, 2003; Nedaei et al., 2015), thus creating a significant impact on the organization’s safety management practices. (...)
Cette thèse fournit une compréhension approfondie de la façon dont le Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives (CEA) français conçoit des Systèmes de Contrôle de Gestion (MCS) qui peuvent efficacement éviter et atténuer les risques liés à la sous-traitance en quasi-intégration dans le contexte des caractéristiques spécifiques de ses installations nucléaires. Le CEA est une entité gouvernementale du secteur de l'énergie nucléaire en France qui sous-traite un pourcentage de ses travaux à des sous-traitants.Cette recherche se concentre sur les systèmes de contrôle de gestion (MCS) et plus particulièrement sur les mécanismes de contrôle formels et informels utilisés dans la gestion des risques et de la sécurité de la sous-traitance en quasi-intégration au CEA. La sous-traitance présente des avantages stratégiques et économiques avérés mais peut exposer les deux parties (le CEA et son sous-traitant) à un risque important (Das et Teng 1999, 2001) qui pourrait engendrer une opposition entre les différents intérêts (Langfield-Smith et Smith, 2003). Une combinaison de MCS a été proposée dans la littérature sur le Contrôle Inter-Organisationnel (IOR) et la Gestion des Risques d'Entreprise (ERM) pour prévenir et atténuer ces risques. Cependant, en raison du contexte industriel spécifique du CEA, les MCS proposés dans la littérature ont des implications légales et des limites opérationnelles pour plusieurs raisons : d'abord car les managers du CEA ne sont pas en mesure de surveiller et d'observer en permanence les sous-traitants, et ensuite car ces MCS ne suffisent pas à garantir des comportements optimaux en matière de sécurité. L'étude de l'ensemble des aspects de MCS via une approche "en tant que paquet" (d’ensemble) (Malmi et Brown, 2008) permet de comprendre comment les différents éléments de contrôle se soutiennent et se renforcent mutuellement dans les pratiques de gestion des risques du CEA. En outre, cette étude identifie le leadership en matière de sécurité et les Facteurs de Leadership par Responsabilisation (Arnold et al., 2000) comme des éléments supplémentaires qui améliorent les comportements de sécurité au-delà de la perspective intra/inter-organisationnelle des MCS et des pratiques de gestion des risques. Cette étude propose une approche systémique de la gestion des risques et de la sécurité, étayée par la pensée systémique à travers un modèle Ago-antagoniste (AA), qui applique les principes du Leadership par Responsabilisation pour renforcer la prévention des risques en dépassant les limites du MCS. Cette approche systémique consiste à intégrer les pratiques de leadership en matière de sécurité à la conception, la mise en œuvre et l'équilibre d'une série de MCS adaptés pour "coïncider" avec les facteurs de contingence spécifiques de chaque installation (Chenhall, 2003 ; Nedaei et al., 2015), créant ainsi un impact significatif sur les pratiques de gestion de la sécurité de l'organisation. (...)
Fichier principal
Vignette du fichier
2021UPSLM075_archivage.pdf (10.22 Mo) Télécharger le fichier
Origin Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-04043162 , version 1 (23-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04043162 , version 1

Cite

Diana Paola Moreno Alarcon. Modélisation d’un système de maîtrise des risques liées à la sous-traitance : Un cas dans l’industrie Française Nucléaire. Business administration. Université Paris sciences et lettres, 2021. English. ⟨NNT : 2021UPSLM075⟩. ⟨tel-04043162⟩
175 View
129 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More