Modélisation de l'érosion fluviatile long-terme : application au Bassin parisien (faibles érosions) et au Rhône messinien (fortes érosions) - PASTEL - Thèses en ligne de ParisTech Access content directly
Theses Year : 2004

Modelling long-term fluvial erosion: application to the Paris bassin (small erosion) and to the messinian Rhone river (deep incision)

Modélisation de l'érosion fluviatile long-terme : application au Bassin parisien (faibles érosions) et au Rhône messinien (fortes érosions)

Abstract

A model of long term fluvial erosion is proposed based on physical processes. We integrate tectonic, climatic , eustatic and lithological influence. We study the competition beetween water discharge and sediment supply due to climatic variation. An analytical model is proposed to describe the threshold value of water velocity for erosion and sedimentation.The model permit to interpret fluvial terrasses of the main paris basin rivers (Seine, Somme, Marne). Uplift is quantified and is around 1.06 to 0.09 mm/year during the last climatic cycles. Main incision occured 40 to 60ky ago.In the case of deep incision, isostic rebound is quantified. In the case of the Rhone messinian river a method is proposed to quantify flexural rigidity
Comment extraire de l'information et prévoir le comportement d'un système dont on ne connaît qu'un nombre limité d'informations ?
Nous avons simulé l'érosion fluviatile long-terme et ses conséquences sur la base d'un modèle prenant en compte les processus physiques. Nous avons complété le modèle mécanique par l'intégration de considérations sur l'évolution dans le temps des grandeurs caractéristiques du système en les simulant par l'intermédiaire du signal d'insolation (influence des paramètres astronomiques sur les changements climatiques).

Dans le cas du bassin parisien, les simulations ont mis en évidence l'existence d'un soulèvement tectonique régulier de 0.06 à 0.09 mm/an lors des derniers cycles climatiques (plusieurs dizaines de milliers d'années). L'équilibre dynamique du système fluctue en fonction des variations climatiques : le dernier maximum d'incision, estimé par l'intermédiaire de la simulation, a eu lieu il y a 40 à 60 ka.
Dans le cas des fortes incisions, le paléo-profil des fleuves enregistre les propriétés mécaniques de la lithosphère. On obtient ainsi une méthode alternative et élégante pour déterminer celles-ci.

Suivant l'échelle de temps et d'espace étudiée, le profil longitudinal des fleuves peut révéler soit les mouvements tectoniques, soit les changements de climat, soit enfin les propriétés mécaniques de la lithosphère. La modélisation permet de combler certaines lacunes sur les évènements passés et constitue un outil de prédiction long-terme.
Fichier principal
Vignette du fichier
tel-00008839.pdf (11.84 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

tel-00008839 , version 1 (21-03-2005)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00008839 , version 1

Cite

Julien Gargani. Modélisation de l'érosion fluviatile long-terme : application au Bassin parisien (faibles érosions) et au Rhône messinien (fortes érosions). Géologie appliquée. École Nationale Supérieure des Mines de Paris, 2004. Français. ⟨NNT : 2004ENMP1235⟩. ⟨tel-00008839⟩
433 View
109 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More